consulting

Où investir en 2018 : SCPI versus assurance-vie ?

Avec toutes les solutions d’épargne et d’investissement, il est compliqué, pour un profane de s’y retrouver. En effet, lorsque nous n’avons aucune connaissance dans ce domaine, il est difficile de choisir la ou les bonnes solutions afin de placer son argent et de bénéficier de revenus complémentaires.

En 2018, il y a notamment deux solutions phares : les SCPI de rendement et les assurances-vie. Faut-il privilégier l’assurance-vie plutôt que les SCPI ? Ou inversement ? Pour vous aider à faire votre choix en fonction de vos attentes et de votre situation personnelle, nous avons décidé de comparer ces deux solutions d’épargne et d’investissement en fonction de 4 critères qui seront le risque, le rendement, la liquidité ainsi que la fiscalité.

Le risque

L’assurance-vie va permettre à un particulier d’organiser ses actifs dans le temps. Si le contrat auquel vous souscrivez est multi-support, alors vous aurez le choix entre plusieurs supports d’investissement qui vont du fonds euros à capital garanti aux unités de comptes qui sont les plus exposées sur les marchés. Cela vous permettra de minimiser les risques. En effet, si vous répartissez votre capital sur plusieurs fonds euros, vous serez garanti (sauf en cas de gros accident systémique) de protéger votre investissement initial.

En ce qui concerne les SCPI, leurs activés principales sont d’acquérir et de gérer des biens immobiliers à destination des professionnels. À condition d’être bien sélectionnés et gérés, les actifs garantissent un certain niveau de sécurisation de votre épargne. Cependant, il n’y a pas de garantie en capital.

Le rendement

L’assurance-vie se compose d’une offre très étendue. Cet atout permet à chaque personne le libre choix de se constituer son propre portefeuille financier en fonction de son profil, de son goût pour le risque avec des expositions qui seront plus ou moins liées aux fluctuations du marché. Tous ces facteurs vont faire varier le rendement de votre assurance-vie. En 2018, si vous ne voulez pas prendre trop de risques, alors vous aurez du mal à vous démarquer avec des taux de rendement supérieurs à la moyenne. Il faut également savoir que le fonds en euro n’est plus très compétitif d’un point de vue rentabilité à cause de la garantie en capital.

Pour les SCPI, le taux de rendement moyen en 2017 était de 4,43%. Vous pouvez aussi ajouter à ce taux la possible revalorisation de la valeur de vos parts dans la SCPI. Depuis 10 ans, ce taux reste à peu près le même bien qu’une légère baisse ait été observée en 2016 et 2017 (de 5% à 4,43%).

La liquidité

Grâce à l’assurance-vie, vous pouvez bénéficier d’une parfaite liquidité de vos avoirs et ce, quel que soit le moment où vous souhaitez récupérer toute ou une partie de votre capital. Le seul inconvénient peut être les frais de rachats, même s’ils sont très rares de nos jours, et de la fiscalité. Attention lorsque vous souscrivez à votre assurance-vie. Dans certains contrats, il faudra respecter une durée minimum avant de pouvoir racheter votre capital.

Les SCPI à capital variable offrent la possibilité d’être souscrites et échangées sans aucune contrainte. Tant que le marché est actif (ce qui est le cas), vous pourrez facilement revendre ou acheter des parts. Cependant, les frais de souscription peuvent atteindre jusqu’à 8,5% et seront prélevés lors de la revente de vos parts.

La fiscalité

L’assurance-vie est un placement patrimonial très efficace dans le temps avec de nombreux avantages fiscaux. C’est grâce à cela que c’est devenu le placement préféré des Français.

Après 8 ans de détention, vous pouvez racheter, chaque année, une nouvelle part de votre capital. Grâce à cette action, vous bénéficierez d’un abattement avec jusqu’à 4 600€ de plus-value (9 200€ pour un couple).

Les SCPI de rendement sont soumises à la fiscalité sur revenus locatifs qui peut être élevée en fonction de votre tranche d’imposition. Les avantages fiscaux peuvent alors être attractifs au début mais peuvent être divisés par deux une fois les impôts et prélèvements sociaux déduits.

Article en partenariat avec le site scpi-8.com

Commentez.

Actualités

  1. 25 Avril 2018La mise en conformité au RGPD470
  2. 27 Fév. 2018Droits de l'enfance : comment faire valoir ses droits ?636